Liquid error (sections/custom_mobile-menu line 86): Expected handle to be a String but got LinkListDrop
  • Group 27 Connexion

Harmonie des mondes : Jacob, Esaü et la lutte pour le double héritage

Toldot se penche sur la dynamique identitaire de Jacob et d'Esaü, représentant les idéaux d'Abraham et d'Isaac. La lutte dans la matrice de Rebecca symbolise leur différend portant sur les domaines matériel et spirituel. Jacob, enclin à la spiritualité, se bat pour se concilier le monde matériel et en hériter. Malgré les défis historiques, les Juifs se réconcilient avec le monde, comme en témoignent le retour à Sion et la création d'Israël. Les descendants d'Ésaü (Rome) dominent le monde matériel mais cherchent dans la théologie chrétienne une assurance pour le monde à venir.  Toldot dépeint le voyage de transformation de Jacob, intégrant les deux mondes et évoluant vers Israël.

Hayei Sarah - Vivre deux fois

"Hayei Sarah" explore de manière complexe la signification à plusieurs niveaux qui se cache derrière son titre, en révélant que la section de la Torah, intitulée "La vie de Sarah", traite de la mort de Sarah. Le récit suggère que la vie authentique de Sarah commence précisément avec sa mort, dévoilant la richesse de la langue hébraïque et de sa double interprétation de "shnei" (années/deux).  Au-delà de l'idée conventionnelle d'une seconde vie dans le monde à venir, l'article se penche sur les implications profondes de la mort de Sarah. Elle nécessite l'achat par Abraham d'un terrain en Israël, marquant l'enracinement et l'accomplissement de l'alliance avec Dieu. Cet acte, à son tour, catalyse le début de la vie nationale d'Israël. L'article établit une distinction bouleversante entre la nature soumise à condition des champs ou des vergers et l'héritage inconditionnel et éternel associé au lieu de sépulture des des ancêtres dans la grotte de Machpelah, soulignant un lien profond avec la terre dans toute son étendue.

Dévoiler une leçon fondamentale de Sacrifice, de Justice et d'Humanité. La Ligature d'Isaac

La ligature d'Isaac pose une question qui laisse perplexe : Pourquoi Dieu a-t-il mis à l'épreuve Abraham et non Isaac, qui devait être sacrifié ? Cette épreuve, explique le rabbin Judah Léon Ashkenazi, explore le conflit des attributs : l'amour bienveillant (Hesed) d'Abraham contre la stricte justice (Gevurah) que représentait Isaac. La leçon à en tirer ? Alors que la vie d'Isaac devait être sauvée, le consentement à se sacrifier a transformé la signification de la vie. Le don de l'humanité réside dans l'équilibre entre le sacrifice et la préservation de la vie, à l'instar du bélier qui a remplacé Isaac sur l'autel

Lekh Lekha / Va pour toi-même, en tant que toi-même et Influence

Comment peut-on être le père de nombreuses nations ? Précisément en conservant son caractère unique. De manière surprenante, Abraham est informé qu'il est le père de nombreuses nations précisément lorsqu'il se fait circoncire. Il est évident que la circoncision l'a distingué physiquement et spirituellement du reste du monde. Nous pouvons donc apprendre que si nous voulons vraiment influencer le monde, nous devons conserver une certaine singularité et particularité. La particularité juive, la préservation de notre identité, est ce qui nous permet d'être le "père de nombreuses nations". Cela s'oppose  à la tentation de penser que la voie de l'assimilation aux cultures du monde nous permettra d'exercer une influence. La Torah nous révèle que c'est précisément en revenant à nous-mêmes que nous apportons une bénédiction au monde entier.

Noé - La tour de Babel ; Unité et non uniformité

Le récit de la Tour de Babel dans la Torah, situé dans la section hebdomadaire de Noé, se déroule comme un conte merveilleux révélant les secrets de la dispersion humaine. Après qu'une génération, marquée par la violence, le vol et la destruction à la suite d'un déluge, une tour est construite pour éviter que cela ne se reproduise. Cette entreprise totalitaire vise à unifier l'humanité, où les différences individuelles disparaissent dans l'engagement collectif. Les tentatives ratées suscitent des efforts ultérieurs, notamment de la part d'Ashur, fondateur de l'Assyrie, révélant les pièges des rébellions devenant tyranniques. Enfin, Abraham émerge comme un phare, visant non pas à imposer une identité mais à être un point de rencontre pour une humanité diversifiée, mettant l'accent sur l'unité dans la diversité pour le peuple d'Israël.

Souccot - Une fête verte

Souccot est une fête juive unique célébrée avec une touche pastorale, caractérisée par son lien avec la nature. Cet article explique comment Souccot représente l'unité de l'âme juive avec le monde de la nature. Contrairement aux autres fêtes juives, qui impliquent souvent un sentiment d'appréhension envers la nature, Souccot offre une chance de se connecter paisiblement à la joie de la nature. C’est une fête universelle, comblant le fossé entre la sainteté au-dessus et dans la nature. L’article souligne l’importance de Souccot en rassemblant des personnes d’horizons différents pour célébrer et réconcilier divers aspects de la sainteté.

Rosh-Hashana
Embrasser la double origine : La sagesse intemporelle de Rosh Hashanah et du calendrier hébraïque

Rosh Hashanah marque le début de l'année hébraïque, présentant deux visions contrastées du temps : le déclin en automne (Tishrei) et le renouveau au printemps (Aviv). Le calendrier hébraïque englobe les deux, symbolisant le renouveau éternel, où même la pollution contribue à la construction et à l'optimisme.

Parshat Nitzavim:
Choisir la vie au-delà des limites des enseignements spirituels de la Torah sur la vie, la mort et la connexion divine

Dans "Nitsavim-Vayelekh", la Torah nous propose la vie ou la mort. Bien que la priorité soit apparemment accordée à la vie, une observation plus approfondie révèle des considérations d'ordre spirituel sur la mort. La Torah met l'accent sur le fait de choisir la vie pour y rencontrer le divin et y trouver une dimension morale.

Parshat Ki Tavo:
Révéler le lien : l'héritage de Caïn et Abel dans la mitsva du premier-né résonne en profondeur.

Plongez dans l'histoire de Caïn et Abel à travers la mitsva du premier-né. Reliant l'Exode à Shavuot, ce rituel dévoile l'essence du partage et du renouveau, mettant en lumière le lien complexe entre l'histoire ancienne, le renouvellement psychologique et une compréhension renouvelée du don de la Torah à l'humanité

Parshat Ki Tetzé:
Your Mouth, Sanctify What Goes Out and What Comes In

L'article met l'accent sur l'importance de l'intégrité de la parole et du respect des vœux. Il examine également la responsabilité de l'employeur dans la fourniture des moyens de subsistance aux travailleurs, et le maintien d'un équilibre entre le bénéfice du travail et la conduite éthique.

Recherche