Liquid error (sections/custom_mobile-menu line 86): Expected handle to be a String but got LinkListDrop
  • Group 27 Connexion

La Paracha de PINCHAS
Au-delà des conventions, au-delà des limites

Les filles de Tzelofchad propulsent la nation
Vers un changement de paradigme dans l'épanouissement spirituel

Au plus profond des récits bibliques anciens se cache une histoire captivante d'autonomisation, de sagesse et d'une tournure inattendue qui défie les normes conventionnelles. Parachat Pinchas, un chapitre captivant du Livre des Nombres, nous présente un groupe de femmes dont l'initiative audacieuse transcende les frontières de la tradition. Ces cinq sœurs, les filles de Tzelofchad, se sont retrouvées dans une situation difficile, naviguant dans le paysage complexe des droits de succession dans une société patriarcale. Leur histoire remarquable met en lumière la dynamique complexe de la révélation divine et présente une leçon profonde sur la relation entre le libre arbitre humain et l'épanouissement spirituel. Rejoignez-nous dans un voyage à travers ce récit extraordinaire, où la volonté du Créateur se mêle aux aspirations du peuple, éclairant l'essence de la Torah orale et la poursuite de l'exhaustivité.

Parachat Pinchas nous parle d'une initiative inhabituelle. L'initiative d'un groupe de femmes - cinq sœurs qui sont les filles d'un homme nommé Tzelofchad, qui est mort dans le désert et n'a pas mérité d'entrer en terre d'Israël [Nombres 27]. L'initiative est unique car elle montre que parfois la Torah ne transmet pas précisément la volonté du Créateur à travers Moïse. Pourtant, certaines initiatives viennent de l'intérieur de la nation, des gens qui ont besoin de plénitude spirituelle.

De quoi parle l'histoire? Dans notre portion, il s'agit d'environ cinq filles, toutes filles d'un homme qui n'a pas de fils. Selon la loi juive, telle que transmise par Moïse, celui qui hérite de l'héritage du père est le fils, pas la fille. Et ils dirent : « Mais notre père n'a pas de fils. Qu'adviendra-t-il de son héritage ? doit hériter. »

Et à notre grand étonnement, notre maître Moïse ne sait pas quoi répondre. Il se tourne vers le Saint, béni soit-Il, pour demander une décision sur la question des filles de Tzelofchad, puis une nouvelle loi est révélée.

Le Saint, béni soit-Il, dit à Moïse: "L'homme mourra, et son héritage sera transmis à sa fille." En d'autres termes, cette loi aurait-elle été connue s'il n'y avait pas eu la question des filles de Tzelofchad ? Peut-être aurait-il été connu plus tard après que Moïse l'ait transmis, mais il semble que la transmission de la Torah se fasse par deux canaux.

Un canal coule de haut en bas - le canal qui traverse Moïse. Parallèlement à cela, il y a aussi un canal qui coule de bas en haut. Ainsi, le Saint, béni soit-Il, désigne Sa parole à travers Moïse et l'initiative des êtres humains qui ont besoin de plénitude.

Et c'est une grande leçon qui est le fondement de toute la Torah orale. La Torah orale est une Torah dans laquelle une personne s'associe au Créateur dans sa création. C'est l'élévation de la génération du désert vers leur entrée en terre d'Israël lorsque les forces naturelles se réveillent au sein de la nation et révèlent une sainteté particulière de commandements uniques que nous ne connaissions pas d'en haut. Cette initiative de ces cinq femmes justes, les filles de Tzelofchad, qui ont ressenti le besoin de compléter quelque chose dans la Torah, le canal par lequel la volonté du Créateur est révélée en matière d'héritage.

Vairāk nedēļas nodaļu

De la Mortalité à l'Éternité : Le Chemin de la Purification par la Vache Rousse

Dans la Paracha Houkat, le rituel de la vache rousse (para adouma) symbolise la purification de l'impureté de la mort, enracinée dans le péché de l'Arbre de la Connaissance. Le rituel consiste à mélanger des cendres à de l'eau vive, représentant le corps et l'âme, illustrant ainsi la restauration de la vie par la résurrection. Ce processus, malgré sa clarté symbolique, souligne un mystère Divin - la transition entre la vie et la mort reste au-delà de la compréhension humaine. Le Midrash met en lumière le secret de la vache rousse, soulignant la nature profonde et insondable de la résurrection et de la Volonté Divine.

Redéfinir le Leadership : Ce que la Révolte de Qora'h nous Enseigne Aujourd'hui

La révolte de Qora'h contre Moshé et Aharon, rejoint par Datan, Aviram et 250 porteurs d'encens, met en lumière la dynamique complexe des conflits bibliques et du leadership légitime. Le statut prestigieux de Qora'h contraste avec les petites manigances de Datan et Aviram, illustrant ainsi la manière dont le leadership est contesté. Leur défi s'est présenté après la brisure des Tables, arguant que Moshé et Aharon s'étaient eux-mêmes disqualifiés. Cette histoire nous enseigne qu'il ne faut pas rejeter hâtivement le leadership pour des erreurs présumées, car de telles actions peuvent correspondre à la volonté divine. La révolte nous apporte des enseignements sur le leadership et le choix divin.

La Paracha des Espions : Une Analyse Approfondie et des Réflexions Captivantes

La Paracha des Espions, espions mis en vedette dans la Paracha Shelach et la Paracha Devarim, explore la bénédiction spécifique de Josué ben Noun pour protéger sa foi, contrastant avec le nationalisme inné de Caleb ben Yefuneh. Cette différence souligne les thèmes de la foi et du nationalisme chez les Israélites. Comme l'explique le Netziv de Volozhin, la punition des quarante années d'errance visait à discipliner les Israélites et à sanctifier le nom de Dieu, soit par la conquête, soit par l'exil. L'analyse des rôles de Josué et de Caleb permet de mieux comprendre la pertinence et les implications modernes de la Paracha.

Recherche