Accueil » Interrogez le Rav » Interrogez le rav - Thora » FAQ Noachide – La Thora en 70 langues

FAQ Noachide – La Thora en 70 langues

Comment Moïse et le peuple d’Israël ont réussi à graver la Thora en 70 langues sur une pierre?

Question:

Bonjour
Nous avons une question par rapport à la paracha Ki Tavo 27:8

Comment Moïse et le peuple d’Israël ont réussi à graver la Thora en 70 langues sur une pierre ? Qui avait la capacité et la connaissance des 70 langues ? Est-ce le Maitre du Monde ? Existe-t-elle toujours, cette pierre?

Merci de votre réponse et du temps que vous prendrez pour y répondre.

Réponse:

Vous vous basez sur un enseignement de la Loi orale -qui n’est pas mentionné dans le verset- selon lequel, quand la Torah nous dit d’inscrire sur les pierres, au passage du Jourdain, la Torah « de manière explicite, baer heitev », cela veut dire en 70 langues.

Tout d’abord, rappelons une chose importante, c’est que l’inscription ne se fait pas sur la pierre. Elle se fait sur la chaux, ce qui est beaucoup plus facile techniquement que de graver sur la pierre.

De plus, quand il est question d’inscrire toute la Torah, d’après notre Maître Rabbi Abraham ibn Ezra, il ne s’agit pas de toute la Torah, mais d’un résumé de la Torah, ce qui est encore plus facile.

Pour ce qui est des 70 langues, la Torah dit « de manière explicite ». Alors, évidemment, la Torah orale a une manière de dire ce que signifie « explicite » : cela veut dire en 70 langues. Cela ne veut pas dire forcément que c’est une réalité historique, mais cela veut dire que c’est un idéal, qu’il y a ici une instruction comme quoi, finalement, la Torah doit être transmise en 70 langues, pour toutes les nations de la terre. Si cela était réalisé -ce qui n’est pas impossible, étant donné que Moïse, notre Maître, était le plus grand des prophètes- il n’était pas impossible que l’on ait pu inscrire en 70 langues. Il était tout à fait probable que les sagesses et les langues étaient connues par nos ancêtres qui, quand même, avaient passé un bon bout de temps en Egypte, qui était le centre de la sagesse et qui avait connu Moïse qui était le plus grand des prophètes. Mais peu importe. Un enseignement de la Loi orale n’est pas fait forcément pour décrire une réalité historique, mais une idée véritable, plausible et profonde.

Merci

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

Rejoignez-nous chaque dimanche à 17h00 (heure française) pour un cours en ligne d’une heure avec le rav Malko Souffir sur les Devoirs des Coeurs de Bahya ibn Paquda.
Inscription ici: https://forms.gle/vJoJLuVTTrVXF6LD6

%d blogueurs aiment cette page :