Accueil » Fêtes » Joseph, Hanoucca, les Bnei Noa’h et vos questions

Joseph, Hanoucca, les Bnei Noa’h et vos questions

Conférence du 02.12.12 sur Hanoucca

Conférence donnée par le rav Oury Cherki le 02.12.12 à la veille de Hanoucca sur le noa’hisme de Joseph et le message de la fête de Hanoucca.

Ci-dessous la transcription du début de la conférence par la communauté “Les Enfants de Noé – Paris”, incluant une bibliographie du Noachisme:

L’ESSENTIEL DES SOURCES CONCERNANT LES LOIS NOA’HIDES :

Seconde 45 :

(…) Je suis sûr que nos rencontres deviendront de plus en plus enrichissantes. Car si nous [peuple Juif] avons quelque chose à transmettre à l’humanité, l’humanité a certainement quelque chose à enseigner à Israël, et nous nous mettons donc à votre écoute.

La section [hebdomadaire de la Torah écrite] qui sera lue dans le monde entier ceChabbat est celle de Vayéchèv, qui nous raconte le début de l’histoire du conflit entreJoseph et ses frères [les 12 fils de Yaakov (Jacob/Israël)]. Or, Joseph est un personnage assez particulier. Il est le premier probablement à avoir tenté, réellement, le noa’hisme. (…) Joseph était en conflit avec son frère Juda (Yéhouda) essentiellement, parce qu’il avait des rêves. Or, les rêves de Joseph sont significatifs. Il se voit avec ses frères en train de faire des gerbes dans les champs. Mais à qui sont destinées ces gerbes ? il y avait assez à manger dans la famille avec les troupeaux ! … C’est donc queJoseph voulait que sa famille s’occupe de nourrir l’humanité. Et il pensait que les messages spirituels passeraient entre autre par la voie économique. C’est pour cela que le message de Joseph passe par l’alimentation.

De plus, il a un autre rêve dans lequel il se voit lui et ses frères comme des étoiles dans la nuit. Or, la nuit, pour Israël, c’est l’exil. Ca veut donc dire qu’il considérait que le rôle de la famille d’Abraham, c’était d’être dispersée parmi les nations et d’illuminer à la manière des étoiles l’obscurité de l’humanité. (…) Quatre sections hebdomadaires [de la Torah écrite] nous racontent l’échec de cette tentative.

En effet, tous les efforts qu’a fait Joseph pour “Noa’hiser”, pour sanctifier l’Egypte – qui était la plus grande civilisation de l’époque – ont finalement aboutit à la servitude d’Egypte (…), et il s’avère que c’est Juda qui avait raison. (…)

Juda voulait, [lui], tout simplement que la famille d’Abraham se constitue en nation enEretz Israël [Terre d’Israël][Il voulait] créer un “centre” (…). Et c’est [à] ce centre que les nations viendront s’abreuver (…). C’est alors que nous pourrons être assurés que le message sera transmis sans être déformé, et sans être, [non plus], rejeté. (…)

Il faut [donc] d’abord créer un “centre” pour l’humanité, une sorte de coeur, comme le ditRabbi Yéhouda HaLevy [auteur du “Kouzari”], et c’est à partir de ce coeur qu’il y a épanchement de sainteté dans le monde entier, tout en respectant l’identité particulière de chaque nation.”

[Le Rav Cherki lit une première question puis y répond] :

– Je suis intéressé à étudier les 7 lois en “iyoun” (approfondissement). Pouvez-vous me donner le mékorot (sources) GuémaraChoulkhan AroukhRambam [où il est question des lois noa’hides] ? …

– L’essentiel des sources concernant les Lois Noa’hides se trouvent dans :

  • L’introduction du Rav Nissim Gaon au Talmud
  • Le chapitre “Arba mitot” qui est le 7e chapitre du traité Sanhédrine du Talmud
  • Les “Lois des rois”, Hilkhot Melakhim du Michné Torah de Maïmonide (Rambam), fin du Ch.8, Ch.9 et 10, disponible ici
  • Puis vous avez évidemment beaucoup de sources qui sont un peu éparses.
  • Il y a un recueil intéressant qui a été écrit par un jeune rabbin de Jérusalem, le Rav Eliahou Brakha, qui s’appelle “Toldot Noa’h”, qui est utilisable essentiellement par ceux qui ont une familiarité avec l’étude talmudique.
  • Il y a également un livre du nom de “Chéva Mitsvot HaChem” écrit par un rabbin Loubavitch, le Rav Moshe Weiner, du quartier Ramot’ à Jérusalem [disponible en anglais sous le titre “The Divine Code”]
  • Et puis vous avez des ouvrages de vulgarisation, tel que par exemple “Le message légué à l’Humanité” du Rav Yoël Shwartz
  • Je vous envoie également à un recueil de sources sur les Lois Noa’hides qui a été fait par l’institut Tsomèt, du Gouch Etsion, qui s’appelle “Beyn Bnei Israël Léveyn Bnei Noa’h” (Entre les Enfants d’Israël et les Enfants de Noé)

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :