Dernières nouvelles
Accueil » Vidéos » Vidéos - Concepts de base » Yom Kippour – le coeur du service du Grand-Prêtre

Yom Kippour – le coeur du service du Grand-Prêtre

Est-ce que ces forces de l’homme sont mauvaises et il faut s’en débarrasser ou pouvons-nous les sanctifier?

Note: cette vidéo est en hébreu sous-titré français. Si les sous-titres ne sont pas lancés automatiquement, cliquer sur CC

Chalom à nos amis Enfants de Noé du monde entier, le Jour de Kippour, du Grand-Pardon approche.

Après la fête de Roch Hachana, au sujet de laquelle il est dit que tous les hommes se présentent devant le Seigneur comme des moutons, l’un après l’autre, jugé chacun son tour sur ses actions, arrive Yom Kippour où chaque individu répare ses actions.

Lors de ce grand jour, chacun revient de tout son cœur vers l’Eternel, et se purifie de tous les pêchés réalisés durant l’année qui s’est écoulée, et se prépare ainsi pour la nouvelle année.

En ce jour, le service essentiel était, à l’époque du Temple, le service du Grand-Prêtre.Au cœur de ce service, se déroulait un rituel particulier où deux boucs étaient présentés dans l’antre du Temple. Le premier était sacrifié sur l’autel, alors que le second était envoyé vers le désert.

Quelle est la signification de ce rituel étrange?

Le bouc représente les forces bouillonnantes de l’homme. Il y a en nous de nombreux penchants, des forces sauvages qui ressemblent, métaphoriquement, à un bouc.

Est-ce que ces forces de l’homme sont mauvaises et il faut s’en débarrasser ou pouvons-nous les sanctifier?

Nous pourrions proposer de partager.

Certaines forces méritent d’être présentées en sacrifice sur l’autel, étant ainsi sanctifiées au service du divin, alors que certaines forces, mauvaises, nous nous en débarrassons en les envoyant dans le désert.

La faculté de différencier entre une force bouillonnante et une autre est l’essence de l’expiation de la faute. C’est ce que nous sommes invités à réaliser le jour de Kippour:

Chercher ce qui, en nous, mérite d’être abandonné, et ce qui mérite d’être élevé et inclure dans la sainteté.

Chana Tova et Expiation entière à nous et aux individus du monde entier

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

A propos de Rav Oury Cherki

avatar
Rav Oury Cherki est né en Algérie en 1959. Il a grandi en France et fit son Alyah en 1972. Etudes a la yechiva du Merkaz Harav. Rabbin. Service a Tzahal dans l'artillerie. Il a étudié auprès du Rav Tzvi Yehouda Kook, du Rav Leon Yehouda Ashkenazi (Manitou), et du Rav Shlomo Benyamin Achlag. Rav Oury Cherki dirige le département israélien du Machon Meïr, et le Centre Noahide Mondial - Brit Olam. Il enseigne dans de nombreux endroits à travers le pays. Il dirige la communauté "Beth Yehouda" à Kiryat Moshé (Jérusalem). Auteur de nombreux ouvrages de pensée juive.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :