Critique Radicale

Q: Pour quelle raison les juifs rejettent-ils les thèses appuyées par la critique radicale et la critique textuelle sur la Bible?

Q: Chalom rav Oury Cherki,
A ma connaissance, le judaïsme orthodoxe rejette fondamentalement toute thèse basée sur la critique radicale ou la critique textuelle de la Bible (selon les méthodes développées par les chercheurs allemands). Ma question est la suivante: est-ce que les juifs rejettent ces critiques du fait qu’ils ne partagent pas les hypothèses [à propos de la Bible] de ces critiques (par exemple le fait que les critiques rejètent l’existence des miracles ou supposent que la religion évolue, etc.) ou parce que les résultats de ces recherches ne sont pas convaincantes? (Par exemple le fait que les preuves disponibles, récoltées par les critiques eux-mêmes, il ne peut être prouvé que Moïse n’ait pas écrit le Pentateuque)
Je constate que les juifs non orthodoxes ont commencé à accepter la validité de ces critiques (malgré leur origine antisémite) car ils sont d’avis que les preuves soutiennent fortement leurs thèses. Comment les juifs orthodoxes répondent-ils à ces allégations des juifs non orthodoxes? Merci

PS: la critique radicale de la Bible prétend que le Pentateuque n’a pas été écrit pas Moïse mais qu’il s’agit en réalité d’une collection d’écrits ou publications de sources multiples nettement postérieures (à l’époque de Moïse). Les textes se référant à Dieu sous le nom Elohim portent le symbole E, ceux se référant à Dieu en tant que tétragramme YHVH le symbole J. Une troisième source portant le même modèle que E portent le symbole P (les prêtres) et une quatrième à l’origine du livre du Deutéronome, D. L’utilisation de ces quatre sources permettrait ainsi d’expliquer, selon leurs thèses, les répétitions et contradictions du Pentateuque.

Herdian

R: Chalom Herdian,
La critique s’appuie sur une hypothèse non scientifique: le fait que la Bible n’est pas fondée sur une révélation Divine. Tout le reste peut être accepté, notamment l’analyse du texte du point de vue de son style, contenu, comparaisons aux récits externes, etc. Mais l’interprétation de cette information est nécessairement subjective et dépend de la profondeur de pensée du lecteur.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :