Accueil » Interrogez le Rav » Interrogez le rav - Pratique Noachide » Chabbat Noachide selon le livre des Jubilés

Chabbat Noachide selon le livre des Jubilés

Question: Question reçue sur youtube en réaction à la vidéo “Les Noachides sont-ils subordonnés au peuple juif?

Bonjour Rav Ouri Cherki, tout d’abord j’ai lu le livre des jubilés, et il est clairement mentionné dans le Chapitre 2 que seul les enfants de Jacob doivent faire le chabbat, par conséquence les autres peuples ne doivent pas faire le chabbat, sauf si ils résident dans une communauté juive ( Chemot 20 : 8-10) donc la loi est claire, je pense que ce serait une abomination de ne pas respecter cette ordonnance divine dans les détails, sinon on est exposé à des punitions (La révolte de Qora’h, les fils d’Aaron, le roi Sha’ul, etc.), pour moi le Chabbat est un jour sacré mieux vaut éviter de le profaner par des erreurs qui nous seraient fatales et je pense que si un non juif veut faire Chabbat il doit logiquement se convertir ou résider en Israël .

Aussi ce livre m’a permis de mieux comprendre les lois Noahides que j’appelle recommandation de Noah ( Chapitre 6). De plus, j’ai pu constaté que tous les non juifs (Ben Noah) doivent fêter Shavouot car Noah et ses fils ont fait alliance avec Hachem pour eux et leurs descendances ( Nous les non juifs). Mais, parce que nous les non juifs nous ne respectons pas l’engagement de nos parents ( Noah), Hachem va réaliser la prophétie de Yeshayahu (Esaie) 24.

Aussi j’ai également lu le livre d’Henoch, et j’ai compris que le Machia’h ne viendra pas seulement pour les juifs, mais pour tous ceux que Hachem aura déclaré juste. Car le concept de salut existait avant même le peuple juif ( Jacob), mais Hachem utilise la descendance de Jacob comme le capitaine d’une équipe qui doit apprendre ses lois aux autres peuples qui s’égarent. Qu’en pensez vous ?

Réponse du rav Oury Cherki: Petite remarque préliminaire : aussi bien le livre des Jubilés que le livre d’Enoch ne sont pas canoniques et n’engagent ainsi pas la tradition juive. En grande partie ils relèvent d’opinions sectaires. Une partie du livre des Jubilés, et plus encore du livre d’Enoch, sont admis par la tradition biblique mais toujours filtré par la tradition talmudique. Cette condition n’est d’ailleurs pas particulière à ces livres, car même la compréhension de versets du livre de l’Exode doit nécessairement passer par l’interprétation tannaïtique et amoraïque.

Après cette introduction, je ferais encore remarquer que le livre des Jubilés ne fait que reprendre un enseignement que l’on retrouve dans le Talmud et dans nos prières, à savoir que le Chabbat est le signe de l’alliance avec Israël. Rappelons par ailleurs qu’aussi bien Maïmonide que le Maharal de Prague font une différence entre la pratique du Chabbat et sa célébration :

  • La célébration du Chabbat – zakhor – « souviens-toi du 7e jour » concerne toute l’humanité, puisqu’elle vient témoigner de la création du monde.
  • L’observance des interdits du Chabbat concerne Israël puisque c’est justifié par la Torah comme la sortie de la servitude d’Egypte, or c’était Israël qui était asservi en Egypte et non les nations.

De plus, rappelons que d’après certains décisionnaires, et c’est l’opinion que suit le Centre Noachide Mondial contrairement au mouvement ‘Habbad, un Ben Noa’h qui aurait accepté formellement devant un tribunal rabbinique l’acceptation des Sept Lois de Noé, serait autorisé à pratiquer le Chabbat. C’est l’opinion de Maïmonide. Nous ne pouvons ainsi pas interdire le respect du Chabbat à ceux qui souhaiteraient suivre cette opinion. Libre à d’autres toutefois de suivre l’opinion des Tossafot qui affirment qu’un Ben Noa’h ne peut pas respecter le Chabbat, même en Erets Israël.

Néanmoins, même si un Ben Noa’h veut s’engager au respect du Chabbat, je recommanderais de ne pas le faire à la manière des juifs, étant donné qu’il y a une multitude inextricable de lois qui sont très difficiles à accomplir, même pour un juif très pratiquant et versé dans ces lois.

Je pense qu’il est mieux d’accepter un Chabbat sous la forme d’un jour de repos avec certaines interdictions.

Pour en revenir au livre des Jubilés, ce livre parle des nations en tant que nations et non en tant que Ben Noa’h.

Ce que vous appelez les recommandations de Noa’h, c’est une belle expression, cependant il faut savoir que les Lois Noachides sont avant tout des Lois. Elles sont l’expression de la volonté de Dieu. En plus de cela, il y a des recommandations.

En ce qui concerne la fête de Chavouot, cette fête ne concerne que les Enfants d’Israël étant donné que ce ne sont que les Enfants d’Israël qui étaient au pied du Sinaï et non l’ensemble des nations.

Je tiens à rappeler que notre organisation Brit Olam – le Centre Noachide Mondial a introduit la célébration de la date du 27 Mar’héchvan (cette année le 5 novembre 2018) destiné à l’humanité toute entière. C’est le jour où Noa’h est sorti de l’arche avec ses enfants et a reçu les Sept Commandements Noachides. Je pense que si l’on veut faire une fête de Chavouot propre aux Enfants de Noé, c’est cette date qui devrait être choisie.

Enfin, le Machia’h vient en effet pour le monde entier. C’est la rédemption du monde qui passe tout d’abord par le rétablissement de l’indépendance politique d’Israël et de l’accomplissement de ses projets qui finalement rayonne sur l’ensemble du monde. L’idée du capitaine d’une équipe est une très belle image que j’accepte volontiers.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :