Accueil » Interrogez le Rav » Interrogez le Rav - Sept Lois de Noé » FAQ Noachide – Un bon verre de lait (détail)

FAQ Noachide – Un bon verre de lait (détail)

L’autorisation de consommer du lait provient-elle de l’acceptation des 7 lois ou n’est-il considéré comme une partie de l’animal?

Question:

Pour faire suite à votre réponse autorisant la consommation du lait, je me demandais si vous vouliez dire :

  1. que le lait ne tombe pas sous l’interdit de consommer le membre d’un animal vivant ou
  2. que même si cela tombe sous le coup de l’interdit des lois de Noé, en acceptant plutôt les 7 lois comme alliance de la Torah, l’interdit tombait pour nous comme pour les hébreux.

 Je m’explique :

Dans votre réponse sur le lait (http://noahideworldcenter.org/wp_fr/interrogez-le-rav/interrogez-le-rav-sept-lois-de-noe/un-bon-verre-de-lait/), vous dites que le lait est autorisé. Pourtant, une amie m’a fait remarquer un article (http://www.aish.fr/h/shavuot/basique/Pourquoi-mangeons-nous-des-laitages-a-Chavouot.html) où il est dit :

“Fait étonnant, ce jour au Mont Sinaï fut la première fois que les Hébreux consommèrent des produits laitiers. Il existait une interdiction globale de « manger une partie d’un animal vivant » (éver min ha’haï), qui devait en toute logique inclure également le lait puisqu’il est le produit d’un animal vivant. Ever min ha’haï est en fait l’une des Sept Lois Noahides que les Hébreux observaient avant le don de la Torah (et qui s’appliquent à toute l’humanité depuis l’époque de Noé).

Toutefois, en recevant la Torah, qui parle de la Terre d’Israël comme étant celle « où coulent le lait et le miel » (Exode 3:18), les produits lactés sont devenus autorisés aux Hébreux.”

Je me demandais donc si l’autorisation venait du fait d’accepter les 7 lois comme une partie de la Torah ou si, tout simplement, certains considéraient le lait comme une partie de l’animal alors que d’autres non.

Réponse:

La question est tout à fait valide, c’est à dire que l’on pourrait se demander si la consommation du lait ne fait pas partie des interdits de consommer d’une extraction d’un animal vivant.

La Torah nous a révélé que le lait ne faisait pas partie de cette interdiction quand elle a dit du bien de la terre d’Israël qui est un « pays où coulent le lait et le miel. »

Cela nous explique rétroactivement qu’en fait le lait n’a jamais fait partie de l’interdit du Erev Min Ha’haï.

D’ailleurs on peut se baser sur le fait qu’Abraham qui vivait avant le don de la Torah ait donné à ses invités au pied de l’arbre aussi bien de la viande de bœuf que du lait et du beurre. Cela est indiqué en toutes lettres dans la Torah.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :