Catégories de Noachides

Question: D’après un ancien cours que j’avais suivi il y aurait cinq catégories de b’nei Noa’h :
1- GENTIL: Etre humain, non-juif, qui n’as pas connaissance ni observe les lois du Code Noahide c’est-à-dire qui n’a pas de connaissance de la Révélation de D.ieu.
2- SAGE DES NATIONS: Gentil qui n’as pas connaissance de la Révélation/Commandements Noahides, mais qui néanmoins observe certains d’entre eux de par sa morale et éthique ou de par sa recherche philanthropique.
3- BEN NOAH INTELLECTUEL: En général il s’agit a priori d’un sage des Nations, qui par sa recherche plus approfondie prends connaissance des 7 Commandements Noahides et décide de les accepter vu qu’ils intègrent le système de valeurs humaines auxquelles il tenait auparavant. L’acceptation du Code Noahide dans ce cas se limite à l’étendu de sa compréhension intellectuelle.
4- BEN NOAH RELIGIEUX : En général il s’agit a priori (mais pas nécessairement, il se peut que se soit directement le cas) d’un Ben Noah Intellectuel qui soudain déploie sa foi et accepte les Sept Commandements Noahides parce que D.ieu les a Ordonné à Moise dans la Torah, et qu’Il les avaient déjà auparavant donné à Adam HaRishon et à Noah. Son observance du Code Noahide dans tous ses détails n’as pas de limite et il est prêt même à sacrifier son confort personnel pour l’observation conforme des Commandements de D.ieu.
5- HASSIDEI UMOT HAOLAM (PIEUX DES NATIONS DU MONDE): Ce sont des Bnei Noah Religieux qui observent les Commandements de D.ieu avec une précision qui vas au-delà de la lettre de la loi. Ils recherchent à embellir leur service de D.ieu par l’étude assidue, en se fixant des moments d’étude le matin et le soir, ils prient avec ferveur, disent les bénédictions avec l’intention qui convient, donnent de la charité et enseignent eux-mêmes dans leurs communautés l’observance des Sept Commandements Noahides. Qu’en pensez-vous?

Réponse du rav Cherki:
Le Gentil ou « goy » est celui qui n’accepte pas l’engagement envers les sept commandements noachides. Une telle personne considère l’homicide, l’idolâtrie ou le viol comme légitimes.
Le Sage des nations est celui qui accepte, non pas certains commandements, mais l’ensemble des sept lois pour des considérations intellectuelles. Il équivaut donc à la 3e catégorie que vous avez mentionnée – le Ben Noa’h « intellectuel ».
Le Ben Noa’h « religieux » ou simplement Ben Noa’h est celui qui accepte les sept lois noachides car il les reconnaît comme étant révélées par la loi de Moïse, perpétuant la tradition remontant à Noé et même Adam Harishon. C’est le statut de Ben Noa’h dont parle la halakha, que les juifs considèrent comme étant apte à participer même à leur service religieux.
J’ajouterai que, selon certains avis, le sage des nations ou ben noa’h intellectuel est préférable au ben noa’h religieux (rav Kook par exemple).
Le ‘Hassid Oumot Ha’olam (pieux des nations) du point de vue formel est identique au ben noa’h religieux. Il est simplement amené à faire plus comme vous l’avez si bien décrit. C’est celui qui veut approfondir cette relation par l’étude de la Torah, par le respect de nombreuses mitsvot et est solidaire du peuple d’Israël.
Notez par ailleurs que ce terme n’a rien à voir avec l’expression moderne de ‘Hassidei Oumor Haolam qui concerne les non-juifs qui auraient été solidaires avec le peuple juif pendant leur persécution à l’époque de la Shoah. Ce terme est très beau mais ne correspond pas à celui de la halakha.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :