Home » Interrogez le Rav » Interrogez le rav - Concepts de base » De la Halah’a, du Guèr et du Rabbinat

De la Halah’a, du Guèr et du Rabbinat

Q: Un ben noah doit-il suivre la halah’a telle qu’elle figure dans les sources juives? Quelle différence entre un ben noah et un guèr tochav?

Q: Dans le Michné Thora [Lois des Rois 10:10] du Rambam il est écrit qu’un Noachide peut effectuer tous les commandements de la Thora, mais KEHILH’ATA

(Rav Cherki: pas MAIS, MÊME kehilh’ata)

1. Est-ce que cela signifie suivre la Halah’a telle qu’elle figure dans les sources de Halah’a juives? R: Oui

2. Ou peuvent-ils être réalisés selon l’interprétation du Noachide? R: C’est évidemment possible, à l’exception des commandements spécifiques aux Sept Lois telles qu’écrites dans les sources juives.

Sah’ar – Récompense:

3. Est-ce qu’un noachide reçoit une récompense uniquement s’il réalise les commandements selon la tradition juive? R: Non

4. Est-ce qu’un noachide est puni (du Ciel uniquement?) ou perd-il sa récompense s’il fait les Mitsvots selon sa propre interprétation? R: Non

5. Qu’est-ce que le Rambam sous-entend ici au sujet de la récompense? R: Ce n’est pas évident. Il se peut qu’il se réfère à ce monde ou au monde à venir.

Noachide:

6. Pourquoi le Rambam écrit-il noachide et non guèrtochav (résident Juste)? (Je demande car il me semble que selon vous le noachide a l’autorisation de faire les mitsvots selon sa propre logique et compréhension).

R: Le concept de guèr tochav est lié au fait d’avoir l’autorisation de vivre en Erets Israël et n’est pas lié à cette loi. Le noahide effectue les mitsvoths après les avoir acceptées devant un beit din (tribunal rabbinique). Le ha’ham est celui qui réalise les mitsvoth selon son propre raisonnement.

Note supplémentaire pour expliquer le problème sous-jacent:

Je me réfère à l’histoire de Shimon den Hollander sur facebook qui a dit clairement que sans tradition orale il ne peut y avoir de tradition centrale faisant autorité et donc aucune possibilité de fonder un mouvement noachide. Chacun peut s’inventer des pratiques et aller selon sa propre interprétation et conviction mais de cette manière l’on n’arrivera à aucune uniformité Halah’ique. Au contraire, des pratiques conflictuelles peuvent même subvenir et personne ne pourra les empêcher. Il est nécessaire d’avoir une autorité magistrale de halah’a pour fonder un mouvement.

R: C‘est la raison pour laquelle je désire établir une autorité rabbinique officielle pour les noachides au sein du Grand Rabbinat d’Israël

 

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

Leave a Reply

%d bloggers like this: