Breaking News

Âme collective

Q: Existe-t-il une “âme collective” pour les nations de la Terre, comme il existe une âme collective juive?

Réponses du rav Cherki en gras dans le texte

1) Existe-t-il bien, d’ailleurs, comme je le suppose, une “âme collective” pour les nations/peuples/familles de la Terre, comme il existe une âme collective juive – celle que la Tradition nous apprend être l’âme d’Adam haRichon, qui contenait en elle toutes les âmes du peuple juif, appelées à voir le jour dans le courant de l’histoire de l’humanité, bien que celle-ci (l’âme collective juive) et celles-là (si elles existent) comportent certainement des différences, et/ou de structure, et/ou de nature ?… (Cette question n’est, selon mon point de vue encore déficient, pas exactement la même que celle exprimée à propos du “Sar” des nations, mais elle pourrait s’avérer l’être, j’imagine.)

Il existe une âme collective pour les nations, aussi bien pour les nations en tant qu’une des 70 manières d’être homme, que pour l’ensemble de l’humanité, appelée l”‘âme d’Adam Harishone”. Adam était à l’origine le contenant de toutes les âmes issues de lui, aussi bien celles d’Israël que des nations. L’on voit une allusion à son identité dans l’une des stations du peuple d’Israël dans le désert, la station appelée “Elim”, dans laquelle il y avait 12 sources et 70 palmiers. Cela représente l’âme d’Adam Harichone, à l’origine à la fois des 12 tribus d’Israël et des 70 nations de la Terre.

 

Un autre question corrélative qui me préoccupe depuis des années, est la suivante: Si l’on part du principe que l’âme d’Adam haRichone contenait et/ou était “formée”/”composée” de l’ensemble des âmes du peuple juif, et seulement de celles-ci [c’est moi qui le déduit], d’où proviennent alors les néchamot des non-Juifs ?
(Ne maîtrisant pas l’hébreu, j’emploie le mot “néchamot” sans être certain qu’il soit approprié, car j’ai appris que l’âme juive et l’âme non juive ne sont pas constituées de la même façon. Cette question en soi est un sujet d’étude à explorer également !…)

 

Sans entrer dans tous les détails des controverses métaphysiques autour de ces questions, nous pouvons dire que l’âme d’Israël est intrinsèquement liée à l’individu, de sorte que tout Israël participe de l’éternité à travers son âme, qu’il le veuille ou non, ce qui entraîne d’ailleurs souvent la souffrance pour le juif qui est obligé d’être en accord avec sa “néchama”. Pour les nations, la néchama est quelque chose que l’on acquiert. La possibilité d’entrer dans le jeu est donnée à tout le monde, mais l’on peut également ne pas y entrer, sans en être inquiété. Pour les nations, l’éternité de l’âme est le fruit d’un mérite. Mais une fois que ce mérite est acquis, il y a immortalité de l’âme comme pour Israël.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

About Rav Oury Cherki

avatar
Rav Oury Cherki est né en Algérie en 1959. Il a grandi en France et fit son Alyah en 1972. Etudes a la yechiva du Merkaz Harav. Rabbin. Service a Tzahal dans l'artillerie. Il a étudié auprès du Rav Tzvi Yehouda Kook, du Rav Leon Yehouda Ashkenazi (Manitou), et du Rav Shlomo Benyamin Achlag. Rav Oury Cherki dirige le département israélien du Machon Meïr, et le Centre Noahide Mondial - Brit Olam. Il enseigne dans de nombreux endroits à travers le pays. Il dirige la communauté "Beth Yehouda" à Kiryat Moshé (Jérusalem). Auteur de nombreux ouvrages de pensée juive.

Leave a Reply

%d bloggers like this: