Tout savoir sur les fêtes

Q: Les Bnei Noa’h ont-ils des fêtes à fêter? Et pratiquent-ils certaines fêtes juives comme shabbat par exemple?

Q: Les Bnei Noa’h ont-ils des fêtes à fêter? Et pratiquent-ils certaines fêtes juives comme shabbat par exemple? J’aimerais savoir tout ce que les Bne Noa’h doivent faire et ce qu’il ne doivent pas faire … que ce soit au niveau des fêtes, des bénédictions, des mitsvots … Pour ce dernier point, puisque les dix commandements sont pour tous, je pense qu’elles y sont liées, qu’elles découlent de ce respect ….

R: Les Bnei Noah peuvent fêter les fêtes qu’ils désirent. Ils peuvent s’inspirer des fêtes juives, comme par exemple le Chabbat, puisque le Chabbat parle de la Création du Monde et que cela concerne l’ensemble du monde. Ils ne sont pas tenus de le faire à la manière des juifs mais peuvent le faire à leur manière. Il en est de même pour toutes les fêtes qui, toutes, ont un contenu qui concerne l’humanité :
 – La libération d’Israël à Pessah a été le signe de liberté pour l’ensemble des hommes. C’est pourquoi dans la Haggada de Pessah, dans le récit du soir du Sédère, nous disons « tout homme doit se voir comme s’il était lui-même sorti d’Egypte ».
 – La Thora donnée à Israël lors de la fête de Chavouot a des conséquences au niveau de l’humanité toute entière, ce qui permet l’espérance d’une adhésion au Créateur.

 – La fête de Souccot est la fête universelle par excellence qui sera fêtée par toutes les nations comme l’ont annoncé les prophètes.
 – Il en est ainsi pour toutes les autres fêtes ajoutées au calendrier juif qui ont toutes des dérivées universelles comme nous l’expliquons dans nos newsletter envoyées à l’occasion de chaque fête.

Les dix commandements sont adressés, du point de vue du style de leur rédaction, au peuple sorti d’Egypte : « Je suis l’Eternel ton Dieu qui t’a fait sortir d’Egypte » (Ex. XX, 1). De même, dans le commandement du Chabbat il est dit dans la version du Deutéronome qu’il a été donné en souvenir du fait qu’on a été esclave en Egypte. Ainsi, pour le respect des parents, il est dit “honore ton père et ta mère afin que tes jours s’allongent sur la terre que Dieu te donne.” Il s’agit évidemment de la terre d’Eretz Israël. Cela ne concerne donc qu’Israël du point de vue du style de la rédaction. Toutefois, au niveau du contenu abstrait des dix commandements, ils peuvent concerner toute l’humanité. Mais qu’en tant que recommandation d’ordre moral et non pas normatives.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :