Pessa’h et ses Mitsvot

Q: Accomplissement des Mitsvot pour les Noachides: Pessa’h et les premières prières à apprendre

Q: Est-ce que les Noachides célèbrent Pessa’h? Si oui, que doivent-ils faire? Pourions-nous avoir un bref résumé que l’on pourrait publier avant Pessa’h?

R: Un Noachide peut célébrer Pessa’h en tant que fête de la liberté de l’humanité toute entière, liberté qui a été révélée lors de la délivrance du peuple d’Israël d’Egypte. Les Noachides peuvent effectuer un Seder de Pessa’h avec tous ses rituels, avec les différences suivantes :

1) Il n’y aura pas d’Afikomane (le morceau de matsa mangé en fin de Seder en souvenir du sacrifice Pascal)
2) Aucune bénédiction ne sera prononcée comportant l’expression : “Qui nous a sanctifiés par Ses commandemants et nous as ordonné…”
3) L’expression “nos pères (patriarches)” devra être remplacée par “les patriarches d’Israël” ou “la nation d’Israël”.

Q: Suite à votre réponse, que devrait faire un Noachide à propos de la bénédiction comportant l’expression “qui nous a sanctifiés par Ses commandemants”, la sauter ou en réciter une version modifiée?

R: La sauter.

Q: Quelles prières sont recommandées pour un Noachide, ou au moins quelles devraient être les premières qu’il commencerait à réciter?

R: La bénédiction de Graces après le Repas (Birkate Hamazone); Modeh Ani (“je te remercie…”) – récitée immédiatement au réveil; les Psaumes; Chema Israël (“Ecoute Israël”); une version parallèle de la Amida, prière incluant des louanges, demandes et remerciements.

Q: A propos de Chema Israël – est-ce que les bénédictions doivent être récitées ou non? Doit-on réciter les trois paragraphes du Chema, y compris le dernier dont le sujet est les Tsitsit (les franges aux vêtements) ?

R: Tout peut être dit, à l’exception de la mention “nos pères” et de la phrase “Tu nous as délivrés d’Egypte” dans le troisième paragraphe.

Q: Est-ce que la prière doit être en tout point parallèle à la Amida? Est-ce que le texte peut être choisi librement?

R: Il n’est pas nécessaire de réciter exactement la même Amida, mais elle peut être semblable. Le Siddour juif (livre de prières) peut être une source d’inspiration pour cette prière.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :