Dernières nouvelles
Accueil » Articles » Articles - Pratique Noachide » Cycle de la vie Noachide – Naissance
Cycle de la vie Noachide – Naissance
Cycle de la vie - Naissance (Photo by Flickr)

Cycle de la vie Noachide – Naissance

Mazal Tov, Félicitations !

Vous avez donné naissance à un fils, une fille, peut-être même des jumeaux. Quelle grande joie! Donner la vie est une si belle chose! Contrairement à la tradition chrétienne qui considère la naissance comme un désastre – mettre au monde une âme fautive de plus qu’il faudra délivrer de ses pêchés – le judaïsme est optimiste. Il considère qu’il n’y a rien de plus saint et d’élevé que d’apporter au monde une nouvelle vie.

N’est-ce pas la 1e chose qui fut dite au commencement de l’humanité : « croissez et multipliez ! Remplissez la terre et soumettez la » (Gen. 1, 28)

Nos sages sont allés plus loin encore, affirmant que le monde ne fut créé que pour y croître et s’y multiplier, comme il est dit : « qui l’a créée non pour demeurer déserte mais pour être habitée » (Is. 45, 18)

Ils ajoutèrent que si une personne a des enfants dans sa jeunesse, elle en aura encore dans sa vieillesse, ainsi qu’il est dit : « Dès le matin, fais tes semailles, et le soir encore ne laisse pas chômer ta main » (Ecc. 11, 6). Nous sommes donc favorables à avoir des enfants. Beaucoup d’enfants. Les enfants sont bons, adorables. Nous sommes heureux d’avoir mis au monde un enfant et désirons célébrer cet heureux événement.

Mais comment… ?

En organisant une fête en compagnie de nos amis, en prononçant un discours incluant des paroles de Torah et de remerciement à Dieu de nous avoir offert ce merveilleux cadeau, en servant une petite collation accompagnée de musique pour rendre l’événement agréable. Il n’y a pas de règles précises qui définiraient quoi faire et comment, l’essentiel étant de marquer, dans la joie, la venue au monde d’une âme nouvelle, qui plus est dans une famille à l’écoute de la Parole divine, respectant les sept commandements transmis à Noé, recherchant à vivre leur vie dans la foi, la joie et la sainteté.

Alliance d’Abraham?

Une question se pose les jours suivant la naissance d’un garçon… le circoncire comme le font les juifs? Convient-il de l’associer à l’alliance d’Abraham ? Il est raconté dans la Genèse qu’Abraham a circoncis tous les membres de sa maison, toutes les âmes qu’il a ramenées de Harân. C’est ainsi que la loi juive (halakha) prévoit que les membres des nations ont l’autorisation de se circoncire.

Maïmonide écrit que nous avons l’autorisation de circoncire chaque membre des nations qui le désirerait,  à condition que cela soit fait par désir de réaliser un commandement. Si par contre l’intention est autre, nous ne le circoncisons pas. Qu’est-ce qu’une autre intention ? Par exemple la conversion à une autre religion exigeant la circoncision, ne peut être réalisée par des juifs. Mais si c’est pour se lier au Dieu d’Israël, c’est tout à fait permis.

Néanmoins, j’ai le devoir d’ajouter ici quelques restrictions.

  1. Cet acte n’est pas nécessairement recommandé. Si par exemple l’un des parents s’oppose à la circoncision de son fils, pourquoi entrer en conflit inutilement ? La paix dans la famille n’est-elle pas préférable ?
  2. La circoncision doit être accomplie par une personne apte et non par un amateur. C’est dangereux.
  3. Un garçon né d’une mère non juive mais d’un père juif n’est pas juif selon la halakha. Un tel enfant aura l’interdiction de se faire circoncire pour ne pas que l’on vienne à croire qu’il est juif, même partiellement. Il est préférable que son statut de non juif soit clair pour son entourage et pour lui-même, et lui éviter ainsi passablement de complications spirituelles et psychologiques.
    Si d’aventure cette personne voudrait se convertir, le rabbinat se chargerait alors de sa circoncision.
    Si une telle famille est en voie de conversion, il est recommandé de s’adresser au rabbin chargé de la conversion pour la procédure particulière les concernant.

Quoi qu’il en soit, la circoncision peut donc être effectuée par un mohel juif connaissant la procédure et pouvant assister la famille dans cette cérémonie, les versets à prononcer, le discours, etc.

Cet événement marque l’adhésion à l’alliance de notre ancêtre Abraham, père de l’humanité, et le désir de se lier au Dieu du monde, Dieu de Noé et d’Israël.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

A propos de Centre Noachide Mondial

avatar

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :