Accueil » Articles » Articles - Paracha de la semaine » Vayigash ’74 – Retour à la maison

Vayigash ’74 – Retour à la maison

Lorsque la discorde règne au sein du peuple, apparaît la tentation de division. Mais Juda, sur qui repose la responsabilité collective, ne le voyait pas de cet œil…

Joseph retourne à sa famille après avoir tenté, dans la section de chabbat dernier, Miketz, de s’emparer de Benjamin, pensant que ses frères accepteraient de se séparer de lui. Lorsque la discorde règne au sein du peuple, apparaît la tentation de division. Mais Juda, sur qui repose la responsabilité collective, ne le voyait pas de cet œil : « Car ton serviteur a répondu de cet enfant à son père, en disant: ‘Si je ne te le ramène, je serai coupable à jamais envers mon père.’ » (Gen. 44, 32). Lorsque Joseph comprit qu’il ne parviendrait pas à diviser le peuple, il abandonna son projet de construire l’Egypte à lui seul, sans l’aide de la maison de son père. Il se peut que ses pleurs dans notre section provienne de sa conscience de l’échec de sa méthode, qui aurait pu entraîner la division de la famille de Jacob en deux factions.

Néanmoins, la vision cosmopolite de Joseph ne peut être totalement exclue. Même Juda doit prendre soin de ne pas détruire l’entreprise de Joseph. Le midrach raconte que Juda dit à Joseph : si tu ne libères Benjamin j’emplirai les marchés Egyptiens de sang. Ses frères réagirent : « Juda ! L’Egypte n’est pas Sichem. Détruire l’Egypte revient à détruire le monde entier ! ». La culture dominante en ce temps, l’Egypte, mérite notre respect, mérite de persister, c’est elle qui, plus tard, permettra la création de l’identité du peuple d’Israël dans son creuset. C’est ce qui est dit dans la Thora : « Tu n’abomineras pas l’égyptien, car tu as été etranger dans son pays » (Deut. 23, 8). Les étincelles de sainteté doivent être récupérées de tout, même de l’Egypte.

Il est nécessaire que Juda domine ses frères, que Joseph soit une préparation à Juda. Dans le cours de l’Histoire, cela a pris deux formes : Messie descendant de Joseph et messie descendant de Juda. L’Histoire a tranché, le messie descendant de Joseph précède dans le temps alors que le messie descendant de Juda est l’apogée, lorsque tous les peuples viennent à Jérusalem et non Israël vers les peuples. C’est ainsi qu’a decidé Jacob : « Jacob avait envoyé Juda en avant, vers Joseph, pour qu’il lui préparât l’entrée ». (Gen. 46, 28). Jacob a tranché que même en un temps de début d’exil, l’objectif reste le systeme de Juda.

Notre exil débute avec le voyage d’Israël : Le Seigneur parla à Israël dans les visions de la nuit, disant: “Jacob! Jacob!” (id. 2). Israël reprend son nom de Jacob, alors que nous ne connaissions, jusqu’alors, que le passage de Jacob à Israël. Il y a des situations où nous nous rabaissons au niveau Jacob. C’est le renfermement de l’exil. Mais l’objectif reste qu’« ton nom sera Israël » (id. 35, 10).
La tentative de Joseph de sauver économiquement l’Egypte n’a pas aboutie, l’Egypte ne s’est pas souvenue du bien que leur avait fait Joseph. La réparation du monde viendra par le retour d’Israël sur sa terre – « le Seigneur vous délivrera » (id. 50, 25). Ce n’est que d’ici que nous éclairerons le monde.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :