Dernières nouvelles
Accueil » Articles » Articles - Concepts de base » Preuve de la Révélation de la Tora
Preuve de la Révélation de la Tora
Photo by Pixabay, https://pixabay.com

Preuve de la Révélation de la Tora

Il y a deux preuves indiscutables sur l’origine révélée de la Tora. Il ne suffit pas d’affirmer qu’un million de témoins ne peuvent mentir, pas même à leurs enfants – cette formulation ne résiste pas a la critique est ne convainc que les convaincus. Il faut donc approfondir :

  1. En premier lieu, il convient de constater que la Révélation est l’un des événements fondateurs de l’identité collective du peuple juif. Or l’identité collective ne peut être le fruit d’une décision consciente. Elle est une réalité avec laquelle chacun naît et représente une donnée imposée à l’individu. Toute identité collective est fondée sur un élément de psychologie collective qui dérive d’un événement fondateur profondément ancré dans le subconscient collectif.Or lorsque l’événement relaté précède la réalité historique, le doute s’impose quant à sa véracité – s’agirait-il d’une invention ? A l’inverse, lorsque l’événement se produit alors que l’identité collective était déjà née, tel le récit de la guerre de Troie, de la sortie d’Egypte ou du don de la Tora, il n’y a pas de doute sur l’authenticité de l’événement. Non pas du fait qu’ils se trouvent des témoignages, mais du fait de l’empreinte que de tels événements laissent sur la conscience collective.
  2. En second lieu, le récit lui-même témoigne de sa véracité, en particulier lorsqu’une telle histoire est absolument impensable. Certes, des relations de dévoilement à des individus ou des groupes de personnes existent dans toutes les cultures, il est donc possible de les inventer. Mais il s’agit toujours et sans exception d’un dieu appartenant au monde, immanent. Jamais il n’est question d’un dévoilement transcendantal, d’une révélation du Dieu qui a créé le monde et qui, par définition, lui est extérieur.L’unique récit où c’est le Créateur qui se dévoile est raconté par le peuple d’Israël. Plus encore, le texte relatant cet événement insiste sur le refus du peuple témoin de ce dévoilement d’y participer. Car en effet l’intervention du Créateur du monde dans la vie de l’homme le déstabilise. Il ne viendrait donc pas à l’idée d’inventer une telle histoire, pas même pour renforcer une quelconque nouvelle religion. C’est pourquoi les fondateurs des religions n’ont toujours parlé que du dévoilement d’une entité inhérente à la création qui n’encourrait pas le risque de déstabiliser le monde.

Il faut aussi affiner le concept de Tora venue Ciel : chacun peut  reconnaître que la Tora vient du Ciel. Mais de quelle hauteur de Ciel parle-t-on? Le Dieu qui nous a donné la Tora n’est-il qu’un contrôleur pointilleux sur le respect des commandements et leur infraction ? Au contraire, celui qui affirme rejeter l’origine de la Tora car il recherche une Tora qui représente l’apogée de l’intellect et de la morale humaine est plus proche des véritables cieux desquels provient la Tora.

Joyeuse fête de Chavouot et du don de la Tora aux Noachides du monde entier

Oury Cherki

 

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

A propos de Centre Noachide Mondial

avatar

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :