Accueil » Articles » Articles - Concepts de base » Comment le Temple sera-t-il reconstruit?

Comment le Temple sera-t-il reconstruit?

Nombreux se sont demandé comment serait reconstruit le Temple. A priori, les avis semblent si diamétralement opposés qu’il parait impossible de les réconcilier. Vérifions cela en commençant par rappeler les diverses opinions:

  1. Maïmonide écrit que la construction est l’un des 248 commandements positifs de la Torah, dont la réalisation dépend de l’homme : « Il est un commandement que de faire une maison à Dieu, disposée à accueillir les sacrifices, où l’on y célèbre trois fois par année, ainsi qu’il est dit : « Ils Me feront un Sanctuaire » (Ex. 25, 8) ». Le Rambam a certes écrit dans les lois des Rois (11, 1) que c’est le Messie qui construira le Temple, mais il n’a pas écrit que ce commandement dépendait spécifiquement de lui. En fait, il semble que la responsabilité incombe à l’autorité étatique (Rois 1, 1).
  2. L’avis contraire est attribué à Rachi et aux Tossaphistes, au nom du Midrache Tan’houma, selon quoi le Temple descendra du ciel, étant déjà « construit et achevé » en haut.
  3. Certains sont d’avis que « du ciel » signifie qu’il sera construit par l’homme, et que la Providence divine y descendra du ciel, similairement à l’inauguration du Sanctuaire dans le désert et du 1er
  4. Enfin, d’aucuns prétendent qu’une fois descendu du ciel, ce sont les hommes qui l’achèveront, comme indiqué par la prière « dévoile-le nous construit, réjouis-nous par son achèvement ».

A priori, difficile de conjuguer toutes ces propositions. Or c’est exactement ce que fait le Ram’hal, rav Moshe ‘Haim Luzzato, dans son ouvrage « Michkanei Elyon ». Le Ram’hal est d’avis que le Temple descendra du ciel, avant d’être construit par l’homme. L’explication tient à la définition du « ciel ». Toute personne de bon sens comprend qu’il ne s’agit pas de la stratosphère ou de l’espace, mais du monde supérieur, spirituel, comme le monde des idées de Platon. Il s’ensuit que lorsque le Temple descend du ciel, il s’agit d’une représentation spirituelle quasi-prophétique de sa structure qui prend forme, matériellement, par la main de l’homme.

Ainsi, ceux qui prétendent que le Temple descendra du ciel ont raison, au même titre que ceux qui estiment qu’il sera construit par l’homme. Cette explication s’accorde en quelque sorte également avec l’avis qui considère que le retour de la prophétie est une condition préalable à la construction du Temple.

Nous pourrions encore rétorquer que Maimonide n’exige pas le retour de la prophétie comme condition préalable au Temple. La réponse serait que bien que légalement ça ne soit pas une condition, il parait néanmoins peu vraisemblable d’arriver à une unité nationale permettant sa réalisation sans un changement profond des valeurs culturelles, amenant le peuple et ses institutions politiques à la fois à désirer le retour du service du Temple et à affronter les oppositions qu’il engendrerait.

Un tel changement pourrait être instauré par le retour de la tradition prophétique au sein du peuple d’Israël. La Providence fait ainsi progresser parallèlement la culture et la spiritualité, amenant un renforcement du processus de la délivrance au sein du peuple d’Israël et du monde entier.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :