Accueil » Articles » Articles - Au fil du temps: calendrier, fêtes » Roch Hachana – Que cette année soit belle et différente!

Roch Hachana – Que cette année soit belle et différente!

Une voix intérieure me murmure cyniquement: ‘Oublie, qui essaies-tu de tromper? On le connait ce film… pourquoi est-ce que ça serait différent cette fois ?’
Quelques pensées et réflexions pour ma nouvelle année

Qu’est ce que ça peut faire si encore une fois je m’étais promis que ça serait différent.

Qu’est ce que ça peut faire si ça fait des années que j’essaie, encore et toujours, …

Qu’est ce que ça peut faire si cette voix intérieure me murmure cyniquement: ‘Oublie, qui essaies-tu de tromper? On le connait ce film… pourquoi est-ce que ça serait différent cette fois ?’

Non.

Cette fois c’est sérieux.

Je n’ai pas l’intention d’abandonner, quoi qu’il arrive.

Je ne suis pas prêt à juste m’y faire et me retrouver dans un an coincé au même endroit.

Je me tiens devant le miroir et me contemple.

Suis-je satisfait de ce que je vois ?

Est-ce ce que je m’étais imaginé ? Est-ce la personne que je rêvais de devenir ?

Je ferme les yeux et essaie de me représenter Roch Hachana 5778 (2017), dans un an jour pour jour.

Quelle est la personne qui se tiendra face à moi ?

En quoi sera-t-elle différente de ce que je suis aujourd’hui ?

C’est vrai, ce n’est pas facile de prendre de grands engagements. Les révolutions extrêmes ne m’ont jamais réussi.

Mais il y a malgré tout quelques petites choses que je pourrais me fixer dès maintenant.

Des choses faciles, à portée, et en 2-3 jours pourraient donner un tout autre ton à la nouvelle année.

Quoi par exemple ?

Cette année je laisserai mes yeux voir moins de lettres sur un écran et plus sur du papier. Youtube et facebook devront faire des concessions pour que je puisse accorder plus de temps à la montagne de livres qui s’est accumulée sur ma table de chevet.

Cette année je me contenterai de m’intéresser aux nouvelles trois fois par jour et non trente. Il s’avère que jouer à chercher les différences entres les titres des nouvelles d’une heure à la suivante devient de plus en plus ardu.

Cette année je ne raconterai plus à ‘Waze’ que je suis le passager alors que je conduis. Oui, je suis impatient de savoir ce que contient le message que je viens de recevoir… mais je patienterai jusqu’à ce que j’aie garé la voiture. Vous pouvez dire ce que vous voulez, la vie est trop précieuse pour la risquer ainsi.

Cette année je change le statut affiché sur mon bureau de « pourquoi repousser à demain ce que je peux repousser au surlendemain » en quelque chose du genre « les personnes zélées s’empressent d’accomplir ».

Cette année je ferai le nécessaire pour trouver 30 minutes dans mon emploi du temps quotidien pour étudier la Torah. Ce temps est minime mais apporte une saveur particulière à toute la journée.

Cette année je dirai à ma femme que je l’aime, et j’enlacerai mes enfants avec vigueur au moins une fois par jour. Je cesserai de considérer qu’ils n’ont pas besoin que je le leur dise pour savoir qu’ils sont ce que j’ai de plus cher au monde.

Cette année je ne répondrai pas au téléphone en plein milieu d’un diner familial, d’une étude en groupe ou d’une discussion de couple.

Cette année je n’ignorerai plus les gens ‘invisibles’. Le chauffeur de bus, l’agent de police, le cuisinier, la caissière ou le personnel d’entretien. Je me rappellerai que chacun d’entre eux est un être vivant avec des volontés et des sentiments. Ils ont aussi droit à la considération et au respect, et au minimum à un ‘bonjour’ chaleureux.

Cette année je prends sur moi de complimenter de tout cœur, une fois par jour, au moins une personne. Et une fois par mois de réaliser une bonne action d’importance sans le raconter à qui que ce soit.

Cette année je diminue la quantité de fast-food, de coca et autres douceurs que j’ingurgite, en faveur d’aliments un peu plus naturels. Si je pouvais sortir une fois par semaine pour un petit jogging, ça serait encore mieux.

Cette année je pense à un et une célibataire que je connais, et jusqu’à Roch Hachana prochain je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour les aider à trouver un conjoint. J’appelle des contacts, je leur transmets des propositions, et bien entendu je prie pour elles de tout mon cœur.

Cette année je m’efforce d’arriver à l’heure aux rendez-vous et ne pas me montrer impatient de le conclure.

Cette année je m’efforce de me détacher quelque peu de mon téléphone portable, de lever les yeux au ciel azur éclatant et à ce qui est au-delà.

Cette année je m’engage à m’aimer, sans pour autant me laisser pour compte. Je serai heureux de ce que j’ai, mais ne m’en contenterai pas. Je viserai toujours plus haut.

Cette année je me souviendrai sans cesse que Toi, Dieu, Tu crois en moi et a confiance en moi pour la mission particulière que Tu n’as confiée qu’à moi.

Cette année sera belle et différente.

J’en suis certain.

Et vous ?

Par le rav Yoni Lavi, adapté légèrement aux Enfants de Noé

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :