Accueil » Articles » Articles - Au fil du temps: calendrier, fêtes » Le mois de Chevat: Renaissance, Thora et Temple de Jérusalem

Le mois de Chevat: Renaissance, Thora et Temple de Jérusalem

Qui ne rêve pas d’une occasion de tout recommencer?

Chaque mois du calendrier hébraïque est porteur d’un message unique. Le thème de ce mois de Chevat est le renouvellement et la renaissance. Qui ne rêve pas d’une occasion de tout recommencer? Heureusement, c’est exactement ce que ce mois permet à chacun de nous de réaliser! Une opportunité fixée par Dieu d’opérer un rajeunissement dans notre vie.Chevat est une période unique: le processus de renouvellement est inhérent à l’essence même de ce mois. Pendant ce mois, l’eau des pluies de l’hiver commence son ascension dans les veines des arbres, leur redonnant vie. Nos Sages nous enseignent que ce processus atteint son summum le 15e jour du mois, lorsque nous célébrons la fête de Tou Bichvat (lit. “quinze Chevat”). Appelé “Nouvel An des Arbres”, ce jour véhicule un message extraordinaire: en ce jour, une vague unique d’énergie divine traverse toute la création, en précurseur de la restauration, du rajeunissement et de la renaissance du printemps. C’est du plus profond du monde naturel que les forces vitales de la vie commencent à s’élever, dans chaque arbre et chaque brin d’herbe, leur apportant le renouvellement. Ce jour illustre la promesse de renouveau et de renaissance au sein de la nature, mais évoque aussi le potentiel de renouveau au sein de chaque personne.

Le thème du renouvellement imprègne chaque instant de ce mois. Ce qui est vrai pour la nature est vrai pour chacun d’entre nous, comme l’illustre la métaphore de la Thora: “car l’homme est tel un arbre des champs” (Deut. XX,19). Tout comme le renouveau est à la portée du monde naturel, il est à la portée de l’homme; de la même manière que les arbres autour de nous reçoivent cette étincelle d’énergie Divine, l’homme aussi peut l’intercepter.

Nous avons l’instruction de servir Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme et de toutes nos forces (Deut. VI,5). Ce service inclut également les efforts de croissance spirituelle, entrepris dans le but de s’approcher toujours plus du Créateur. Cependant, l’un des plus grands défis auquel nous faisons face dans notre service de Dieu, sans aucun doute le plus grand danger spirituel, est la suffisance. Il arrive que l’on “s’endorme au volant” de la vie, et que l’on perde notre sensibilité aux émotions de tous les jours… les choses deviennent lieux communs, nous nous fatiguons, nous ennuyons… nous considérons les choses comme acquises; même, qu’à Dieu ne plaise, nos relations – avec Dieu et nos êtres chers les plus proches. Nous cessons d’apprécier chaque jour comme il se devrait, comme la Thora nous le rappelle: “Elles se renouvellent chaque matin, infinie est ta bienveillance!” (Lam. III,23). Pour revivre, nous nous devons de faire un effort… nous devons constamment nous réveiller avec de nouvelles inspirations et énergies pour servir Dieu. Cela est vrai pour chaque individu mais aussi pour chaque nation. Une opportunité se présente pour un repentir collectif et un réajustement de nos priorités comme peuples et comme communauté au sein de la famille des hommes.

Il existe un remède à la stagnation spirituelle et à la suffisance. Un secret permettant le renouvellement et la renaissance – la Thora elle-même. Car Chevat est également porteur d’un autre message lié à la racine spirituelle de cette période de l’année: l’étude de Thora. La Thora est appelée eau vivante: “Ah! Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau!” (Isaïe LV,1). Le mois de Chevat est aussi le nouvel an de l’étude de Thora et la consommation de fruits à Tou Bichvat symbolise la douceur des fruits de la sagesse de la Thora.

C’est le premier jour du mois de Chevat que Moïse débuta la récitation du livre du Deutéronome à tout le peuple d’Israël – “sur l’autre rive du Jourdain, dans le pays de Moab, Moïse débuta l’explication de cette Thora…” (Deut. I,5).

Ce processus se poursuivit 37 jours jusqu’au jour de sa mort le 7 Adar. Moïse réprimanda les Enfants d’Israël pour leurs actes de révolte contre Dieu durant leur séjour de quarante ans dans le désert. Il leur enseigna à nouveau de nombreux commandements qui avaient déjà été établis auparavant au mont Sinaï et à la Tente d’Assignation, ainsi que de nouveaux commandements. Il présenta à Israël les bénédictions et malédictions, et les prépara à l’héritage de la terre de Canaan en les bénissant avant sa mort. De ce fait, ces jours de Chevat marquent un temps où l’écho des enseignements de Moïse se fait encore entendre. Les paroles de Thora retentissent pendant ce mois, atteignent chaque cœur, pour autant que l’on s’en dispose et que l’on ouvre nos oreilles.

Pour le peuple d’Israël, le leadership désintéressé de Moïse est la référence du dirigeant idéal pour toutes les générations. La véritable direction juive qu’il représente s’appuyait sur un mélange unique d’humilité inégalée liée à une grandeur inégalée; et par-dessus tout, chaque fibre de son être vibrant de compassion pour son peuple. Il vivait sa vie pour Israël, et c’est cette qualité de compassion pour son peuple qui lui permit d’être prêt à donner sa vie pour son peuple: “et pourtant, si Tu voulais pardonner à leur faute!… Si non, efface-moi du livre que Tu as écrit” (Ex. XXXII,32).

La reconstruction du Temple de Jérusalem est un autre élément majeur du thème de renaissance de ce mois. Pendant ce mois, nous lisons la portion du livre de l’Exode incluant le Chant de la Mer (ch. 15), chanté par le peuple d’Israël après que Dieu leur eut ouvert la mer de joncs. Dans ce chant, le verset dit: “Amène-les, plante-les sur la montagne de Ton héritage, résidence que Tu T’es réservée, Seigneur! Au Sanctuaire, ô Dieu, préparé par Tes mains” (Ex. XV,17). Ce verset insiste sur le fait que le but de l’Exode d’Egypte était d’amener Israël “à la montagne de l’héritage de Dieu” – au mont Moria, emplacement du Temple Saint – afin qu’ils construisent ce Temple que Ses mains ont préparé. Le Temple de Jérusalem est le lieu du renouveau de toute l’humanité.

Renouveau, restauration, Temple… tous ces idéaux nous appellent durant le mois de Chevat. Puissions-nous tous recevoir la bénédiction de renouvellement du mois de Chevat, à l’aide des eaux vivifiantes de l’étude de la Thora, et puissions-nous tous participer à la reconstruction du Saint Temple et à la remise sur pied du service du Temple, où toute l’humanité réunie témoignera du retour de la Présence Divine.

  Was this post useful or helpful to you? Please consider supporting our projects.

%d blogueurs aiment cette page :